On va vous raconter l’histoire de cette distillerie, notre distillerie l’Officine…

Pour ce voyage dans le temps et à travers les continents, il faut traverser la totalité du globe pour atterrir en Nouvelle – Zélande, terre isolée géographiquement avec sa faune et flore endémique, ses grands espaces, ses routes à perte de vue, ses backpackers français !

 

Ce pays a beaucoup inspiré Baptiste et il faut dire qu’il y a quelques similitudes entre le créateur de l’Officine et la Nouvelle – Zélande. On ne parle pas ici de décalage horaire constant que Baptiste s’octroie !

 

C’est de cette contrée lointaine que Baptiste, accompagné de 3 de ses compères les plus fidèles, a eu LA REVELATION.

Lors d’une partie d’Uno endiablée autour d’un feu après une longue et rude journée d’effort, Baptiste comme à son habitude profita de l’ivresse de ses amis pour tricher au Uno et ainsi remporter la manche. Loin d’être dupe, Albin cria au scandale ! La mauvaise foi de Baptiste couplée à son côté mauvais perdant eurent raison de la partie d’Uno.

Dans la pénombre néo – zélandaise, les quatre amis se sont murés dans un silence d’église, n’osant plus, ne voulant plus parler par énervement et rancœur.

 

Pour briser la glace, Laurent proposa de servir un bon Gin Tonic à tout le monde histoire de calmer les esprits. Ce verre n’a pas eu l’effet escompté, il eut l’effet d’une bombe, d’une détonation dans la cervelle de Baptiste.

 

En effet, afin de pouvoir continuer à malmener ses amis au Uno, mais tout en arrivant à se réconcilier avec eux, il eut l’idée de distiller son propre Gin une fois de retour dans son Alsace natale.

 

C’est sous un ciel étoilé de Nouvelle – Zélande, avec un jeu de carte, 4 amis dont un perdant exécrable que la distillerie l’Officine a connu ses prémices.

 

Baptiste jeune entrepreneur, inspiré par cet éclair de génie créa la Distillerie Officine. Un vent de folie souffla sur Colmar. Au pays des cigognes et des bretzels, il eut marre de voir la baie de genièvre dans la choucroute, et c’est ainsi qu’il décida de la distiller. Il se met à l’ouvrage, cherche, cueille, goûte, élabore, invente, regoûte, fait la sieste pour trouver le savant mélange qui saura surprendre. Souvent, il se prend pour un génie, certains l’accréditeront plutôt de savant – soul, qui à comme quête de faire connaître le gin suave et équilibré au monde entier… l’Alsace c’est déjà bien.

 

Cette jeune distillerie se veut un lieu de création, un labo de curiosité, un savant mélange entre expérimentation et élaboration de spiritueux pêchu qui émoustilleront vos papilles.

C’est la naissance du Gin Phi, un poupon qui a une bonne base genièvre, des solides arômes boisés et résineux, un zeste d’agrume, et un soupçon de notes citronnées qui vont ensemble savamment apporter une longueur généreuse en bouche.

Cette longueur généreuse en bouche, esprit tordu s’abstenir, se traduit par une légère touche florale pour la rondeur, et de la fraicheur pour la gourmandise.

 

Ce gin est distillé artisanalement avec un alambic de 50 litres à colonne, ce qui permet d’adapter et de parfaire la création des arômes au fur et à mesure de la distillation qui est suivie avec attention et précision.

Le procédé de distillation s’appuie sur l’utilisation d’un alcool neutre dans lequel on fait macérer les baies de genièvre puis une infusion vapeur avec tous les autres botaniques.

 

Dans la doctrine épicurienne de la Distillerie l’Officine et dans la lignée de ses aïeux maraichers, Baptiste compose des petits batch pour proposer des Gins  de saison qui répondent un maximum à une logique bio et éco responsable.

Un visionnaire dans l’ère du temps on vous le dit !

 

La Distillerie Officine confectionne des produits éthiques. La plupart des matières premières sont issues de l’agriculture biologique mais des produits sont également issus du jardin accolé à la distillerie. Tous les gins sont dilués avec de l’eau de source puisée dans la région.

 

Le Gin n’est pas une boisson, c’est une potion et c’est là que la Distillerie l’Officine innove, elle se focalise sur une nouvelle version du Gin : le body minding !

 

Pourquoi ce nom, pourquoi du Gin ? Accroches ta ceinture, branches ton cerveau on t’explique tout.

 

On a voulu redonner toutes ses lettres de noblesses au Gin. Injustement à cause d’épouvantables mélanges de gin to, les gens se sont tournés vers des cocktails plus mondains … Blasphème !

Commençons par le début : Franciscus Sylvius médecin, chimiste hollandais du XVIIème siècle se voit souvent donner la paternité du Gin. A l’époque l’alcool distillé de baies de genièvre et de bouquets d’herbes aromatiques était vendu dans les pharmacies pour combattre les maux d’estomac, la goutte, les lumbagos.

D’où  l’Officine, CQFD !

 

Allez, maintenant que tu comprends tout le sens du nom choisi, l’Officine, on va t’instruire un peu sur le Gin et t’ôter tout scrupule qui t’empêcherait de t’en délecter.

On l’a déjà dit mais on le répète, le Gin est bourré d’ingrédients naturels, un feu d’artifice de plantes et de fruits. En découle une liste non – exhaustive d’avantages indéniables au choix de ton futur cocktail :

  • Combat la maladie

Le Gin réussit à tordre le cou au paludisme, mieux qu’un vaccin.

Le Gin un antiseptique des tropiques (non ce n’est pas un titre de Gilbert Montagnier)

 

  • Atténue les douleurs des articulations

Le Gin c’est un peu le remède de grand–mère que tu trouves en bar ou en night-club. Raisins secs+ Gin égal réduction des inflammations des articulations.

 

  • Facilite la digestion

Petit cours de SVT gratuit : encore une fois le Gin c’est un mélange de plantes médicinales, elles vont venir stimuler l’estomac qui produira plus d’enzymes. Ces derniers vont aider à faciliter l’absorption des aliments.

 

  • Nettoie ton organisme de l’intérieur

Les baies de genièvre ont des propriétés diurétiques de dingues, elles vont donc empêcher la rétention d’eau et faire fonctionner tes reins comme des moulins hollandais (tu captes la référence ?)

 

  • Hydrate et raffermit ta peau

Gin = ingrédients naturels = antioxydants = peau fraîche et radieuse

 

  • Aide à garder la ligne

Un Gin sur glace = 64 calories, une bière de 25cl = 104 calories.

Sans se mettre nos amis brasseurs à dos, prends plutôt deux Gins qu’une bière !

 

Alors si t’es convaincu et que tu veux signer la pétition pour que le Gin soit remboursé par la Sécu, passes faire un tour à l’Officine.

Ah oui, on en oubliait presque l’essentiel, on sait que nos très chers clients sont des personnes au QI développé, et qu’ils savent faire la part des choses. Donc malgré tous ces avantages, pensez à boire avec modération !

 

Dernier point, le bonus Stéphane Bern ; il paraitrait même que la Reine d’Angleterre Herself, boit un Gin par jour. Cette brave Elisabeth II est née en 1926, une preuve de plus des bienfaits du Gin.